3age-seniors

Sur les jeunes seniors de 60 à 100 ans, le troisième age et les personnes âgées

3age-seniors

Presbyacousie et appareillage auditif seniors

La perte auditive que nous expérimentons tous en vieillissant s’appelle la presbyacousie. Liée à l’âge, due au vieillissement naturel du système auditif, elle se manifeste progressivement et touche les deux oreilles avec la même intensité : pour ces raisons, elle est qualifiée de progressive, bilatéral et symétrique. La presbyacousie concerne aujourd’hui un peu plus de 6 millions de personnes en France dont 85% des plus de 85 ans et 360 millions d’individus dans le monde.

Alors que les personnes en situation de handicap auditif qui parlent la Langue des Signes Française (LSF) et pratiquent la lecture labiale sont appareillées pour 90% d’entre elles, seules 25% des presbyacousiques portent un appareillage auditif, en France. Ce taux, relativement faible, est similaire dans de nombreux pays européens (Belgique, Allemagne, Italie, Espagne) et chute jusqu’à 20% aux États-Unis.

Qu’est-ce que la presbyacousie ? Pourquoi le taux d’appareillage auditif des personnes concernées est-il si faible en France et en Europe ? Comment y remédier ? Un point sur cet enjeu de santé publique.

Presbyacousie symptomes seniors

La presbyacousie seniors est la perte de l’audition due à l’âge

Nous vieillissons tous, raison pour laquelle la presbyacousie, comme bien d’autres pathologies, concerne chacun de nous. Elle se manifeste vers la soixantaine, lorsque nous prenons l’habitude inconsciente de faire répéter nos proches, que nous devons tendre l’oreille au restaurant pour mieux entendre, que nous confondons parfois les mots, que comprendre les dialogues à la télévision devient ardu ou bien encore lorsque nous ressentons une fatigue ou des maux de tête en fin de journée, dus à l’effort constant réalisé pendant la journée pour mieux comprendre. La presbyacousie est la perte de l’acuité auditive sur les fréquences aigües , fréquences indispensables à la bonne compréhension des mots et des conversations.

Elle est la conséquence d’un système auditif abîmé, par les années, par une mauvaise hygiène alimentaire (diabète, obésité), des mauvaises habitudes de vie (tabac), par des agressions sonores répétées (musique à fort volume dans un casque audio porté longtemps, bricolage à la maison sans protection auditive, concerts, discothèques, travaux sur la voie publique, trafic routier, carrefour urbain, etc.). La presbyacousie peut également être la conséquence d’une prise de médicament dits ototoxiques ainsi que de la pratique de certains loisirs, qui peuvent impacter négativement notre santé auditive par des agressions sonores (activité de tir, moto) ou pressionnelles (plongée sous-marine, apnée).

La presbyacousie touche les jeunes et les moins jeunes

Comme nous évoluons dans un monde relativement bruyant, la survenue de la presbyacousie est plus précoce et le tiers des moins de 30 ans présente une perte auditive supérieure à 25dB sur les fréquences aigües. De la même façon, des études récentes soulignent qu’un adolescent sur cinq se plaint d’acouphènes en permanence, témoignant de difficultés auditives à venir. Presbyacousie et acouphènes représentent les principaux maux de nos sociétés modernes.

Dans le cadre du travail, particulièrement en open-space, nombreux sont ceux qui éprouvent des difficultés à entendre et ont tendance à parler plus fort, souvent jusqu’à 75dB, quand l’OMS préconise un milieu de travail dans lequel le son ambiant ne dépasserait pas 55dB. S’ajoute à cela l’utilisation continue de casque audio, qui majore l’apparition de troubles auditifs précoces, traumato-sonores. La presbyacousie n’est, ainsi, plus l’apanage des Seniors.

La presbyacousie est irréversible seniors

La presbyacousie se manifeste dès lors que les cellules ciliées de l’oreille sont abîmées ou détruites. Nous naissons tous avec un ensemble de 15 000 cellules ciliées qui, situées sur la base de la cochlée (la cochlée est l’organe de l’audition, en forme d’escargot), transforment par le mouvement de leurs cils, le signal sonore reçu par l’oreille en influx nerveux transmis par le nerf auditif au système central. Lorsque ces cellules sont abîmées ou détruites, elles ne repoussent pas : la mécanique du système auditif est alors défaillante de manière irréversible. Lorsque cette perte auditive atteint 30dB sur les fréquences aigües, elle devient gênante : un appareillage auditif est alors recommandé.

 

Presbyacousie et vertiges seniors

Qu’il soit réalisé sur-mesure à la perte auditive du patient (appareillage auditif traditionnel) ou préréglé en amont (appareillage auditif destiné à la presbyacousie), l’appareillage auditif amplifie les sons sur les fréquences lésées. Dans les faits, un appareillage auditif est donc un amplificateur de sons. Il permet, grâce à la qualité du microphone (qui capte les sons) et du processeur (qui les traite avant de les restituer à l’oreille), d’apporter un confort auditif à la personne concernée.

Une offre traditionnelle mal pensée pour la presbyacousie

En France et en Europe, moins du quart des personnes concernées par une presbyacousie ont choisi de s’appareiller. Les raisons au refus de l’appareillage auditif sont bien connues des professionnels du secteur :

Coût de l’appareillage auditif (jusqu’à 1 550€ par oreille selon l’UFC Que Choisir dans son étude de 2015) estimé trop onéreux pour « une simple gêne »;

Esthétisme et peur de « faire vieux » en portant un dispositif auditif visible (à ce jour, 80% des ventes mondiales d’appareils auditifs sont des contours d’oreille);

Parcours de soin long et réglementé (jusqu’à 6 mois d’attente pour une consultation ORL dans certaines régions);

Rejet d’un dispositif jugé trop « complexe ».

L’offre actuelle est une offre pensée pour les pathologies auditives lourdes, pathologies pour lesquelles la consultation médicale n’est pas un préalable à l’appareillage auditif mais bien une nécessité pour comprendre le handicap. S’ensuit un appareillage auditif de type contour d’oreille, indispensable pour les personnes en situation de handicap auditif, alors même qu’une personne presbyacousique a le choix, entre un contour et un intra-auriculaire. Ce dernier, invisible, par ailleurs très apprécié par des populations relativement jeunes est pourtant rarement proposé à la vente par les professionnels du secteur.

Enfin, le service de suivi sur plusieurs années, service qui représente 40% du montant total de l’appareillage auditif selon l’UFC. Que Choisir, peu utilisé par une personne presbyacousique qui qualifie alors l’appareil de « complexe » alors même que ce service est une nécessité absolue pour une personne en situation de handicap auditif, car cela lui permet de (ré)apprendre à entendre au regard de ses propres ressentis et des possibilités techniques de l’appareillage auditif.

Cet onéreux service de suivi est, par ailleurs, pris en charge à 90% dans le cas des pathologies lourdes, alors qu’il ne l’est que très peu pour les gênes auditives légères à modérées.

Les personnes presbyacousiques sont donc les seules à rejeter massivement l’appareillage et ainsi, à s’exposer aux risques de repli sur soi et d’isolement progressif reconnus par de nombreuses études.

Le développement d’une offre seniors exclusivement destinée à compenser la presbyacousie

Face à ces réalités, la société SERINITI a conçu, en 2016, en collaboration avec un collectif de médecins ORL et d’ingénieurs spécialisés, deux appareils auditifs préconfigurés, exclusivement destinés à compenser la presbyacousie et qui répondent en tous points aux exigences des personnes concernées : l’intra-auriculaire invisible ORISON et le mini contour d’oreille rechargeable AZUR. Disponibles sans ordonnance, ORISON et AZUR visent à apporter un confort d’écoute immédiat à toutes les personnes ressentant une gêne auditive légère à modérée.

À cette fin, ces appareils auditifs intègrent les mêmes composants électroniques que ceux de prothèses auditives bien plus onéreuses et notamment, un processeur HD Crystal Clear et un système de traitement intelligent du signal sonore, permettant d’amplifier les voix jusqu’à 33dB et de réduire conjointement le bruit ambiant de 13dB, pour une compréhension claire des mots et des conversations, dans tous les environnements sonores.

 

Presbyacousie causes seniors

Appareil auditif intra-canal ORISON, de la société française SERINITI

ORISON et AZUR disposent de la norme CE. Simples d’utilisation, leur prise en main est immédiate et l’utilisateur est, ainsi, parfaitement autonome. Commercialisés sans service de suivi additionnel, leur prix de vente n’intègre que le prix de l’appareil auditif, levant le frein du coût à l’appareillage auditif et permettant aux plus réticents de « sauter le pas ».

 

Presbyacousie seniors

Appareil auditif mini contour d’oreille rechargeable AZUR, de la société française SERINITI

Commercialisés depuis 2016, les produits de SERINITI connaissent un succès grandissant en France, en Europe et jusqu’à l’île Maurice, où ils sont distribués au sein de Centre ORL Kestrel Medical. En France, ils sont disponibles auprès du réseau Distri Club Medical, mais également à domicile via un partenariat avec l’enseigne national l’Opticien Qui Bouge. En vente directe, tout un chacun peut également en faire l’acquisition sur le site internet de la société SERINITI. Depuis 2017 et grâce à la qualité de ses dispositifs, la société est membre de l’écosystème de la French Tech, qui promeut les entreprises nationales évoluant dans le secteur des nouvelles technologies.

Appareil auditif seniors

Appareil auditif intra-canal ORISON.

Vente libre. CE. Satisfait ou Remboursé.

299€ par oreille. 500€ en appareillage bilatéral.

Appareil auditif mini contour d’oreille rechargeable AZUR.

Vente libre. CE. Satisfait ou Remboursé.

500€ en appareillage bilatéral.
Plus d’informations : contact@seriniti.fr

Production 3age-seniors d’après un texte du site SERINITI 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire