3age-seniors

SENIORS! MALGRÉ L’OPINION POPULAIRE, LA PARESSE N’A PRESQUE RIEN À VOIR AVEC L’OBÉSITÉ

Cinquante ans après le début de l’épidémie d’obésité, les gens sont prompts à attribuer le poids excessif à la paresse. Eh bien, je déteste réfuter ce qui serait une explication commode (même si elle accuse les individus qui en souffrent) mais l’obésité n’est pas causée par la paresse. Voici ce qui se passe réellement.

Un regard seniors sur les données

Tout d’abord, jetez un œil à ce qui nous arrive en tant que pays :

Enquetes sur l obesite en france 2021Maintenant, demandez-vous si les gens d’aujourd’hui sont vraiment plus paresseux que ceux des années 1960. La réponse est non. En fait, les chercheurs décrivent un rythme de vie plus frénétique et des exercices physiques plus intentionnels pour lutter contre l’obésité chez les adultes français de nos jours.

Alors, qu’est-ce qui explique l’augmentation spectaculaire de l’obésité, sinon un défaut de caractère général qu’est la paresse chez tous ceux
que nous connaissons? La réponse est que nous n’avons pas changé, ni notre génétique, ni ce qui nous motive en tant qu’êtres humains mais l’ environnement dans lequel nous vivons. C’est à la fois aussi simple et aussi profondément complexe que cela.

La paresse n a rien a voir avec l obesite seniors

L’environnement seniors qui favorise le surpoids

Un environnement qui favorise le surpoids fait référence à l’interaction complexe de facteurs dans notre environnement qui favorisent la prise de poids et l’obésité. Ces facteurs ne sont pas complètement compris, mais commencent et se terminent par la biochimie, même si, en cours de route, il existe d'autres éléments tels que des éléments physiques, sociaux, économiques et liés aux politiques.

Essentiellement, l'environnement dans lequel nous vivons, y compris les aliments que nous consommons, les médicaments que nous prenons et les produits chimiques auxquels nous sommes exposés, peuvent modifier nos processus biochimiques les plus fondamentaux, tandis que d'autres facteurs peuvent faciliter ou entraver les comportements sains liés à l'alimentation, à l'activité physique, le mode de vie en général, qui à leur tour ont un impact sur notre risque d'obésité.

Au cours du dernier demi-siècle, des changements importants se sont produits dans notre environnement, contribuant ainsi à l’augmentation des taux d’obésité à l’échelle mondiale. Certains changements clés incluent :

Médicaments

De nombreux médicaments largement prescrits, notamment les antidépresseurs, les stéroïdes, les traitements hormonaux et autres, entraînent une prise de poids comme effet secondaire. Des millions de personnes prennent des médicaments obésogènes chaque jour, et des millions d’autres sont exposées à d’infimes quantités de médicaments, du lait maternel à l’eau potable.

Des aliments de base comme le blé

Au moment où l’épidémie d’obésité a explosé, nous avons commencé à consommer une variété de blé totalement différente, connue familièrement sous le nom de blé nain. Certains chercheurs pensent qu’une conséquence involontaire de la sélection du blé et d’autres produits de base comme le riz, le soja et le maïs pour obtenir des rendements plus élevés et une meilleure qualité de stockage est qu’ils interfèrent avec le métabolisme normal et conduisent à une augmentation du stockage des graisses dans le corps.

Autres obésogènes

Ce sont des produits chimiques qui peuvent perturber le système endocrinien et interférer avec le métabolisme, entraînant une prise de poids et l’obésité. Même si nous ne savons pas encore lesquels d’entre eux, le cas échéant, jouent un rôle dans l’épidémie d’obésité, ces produits chimiques abondent dans notre environnement.

Il y a des raisons de penser que l’exposition à des produits chimiques comme le bisphénol A (BPA), les phtalates, les produits chimiques perfluorés (PFC), les pesticides organophosphorés et les biphényles polychlorés (PCB) peut entraîner une prise de poids. Les mécanismes par lesquels ces produits chimiques influencent l'obésité sont encore à l'étude, et la susceptibilité individuelle peut varier en fonction de la génétique, du moment de l'exposition et d'autres facteurs.

D'un point de vue nutritionnel, les édulcorants artificiels sont largement consommés et il a été suggéré qu'ils interfèrent avec la régulation de l'appétit et la capacité de l'organisme à traiter les sucres. Cette perturbation pourrait potentiellement contribuer à une suralimentation et à une prise de poids.

Le sucre et le sirop de maïs à haute teneur en fructose, quant à eux, sont probablement les principaux responsables de l'obésité, d'autant plus qu'ils se trouvent en grande quantité dans tout, des boissons aux vinaigrettes. Méfiez-vous des nombreux aliments « faibles en gras » qui contiennent beaucoup de ces glucides mortels. Ils sont peut-être faibles en gras, mais dangereux et vous ne le saurez pas.

Autres causes seniors de l’épidémie d’obésité

L’épidémie d’obésité est complexe et comporte de multiples facettes. En plus de la liste des changements environnementaux ci-dessus, d’autres facteurs entrent en jeu.

Notre intestin abrite de nombreuses bactéries qui y vivent et exercent un effet suMicrobiome intestinalr notre consommation et notre stockage d’énergie. Le déplacement vers certaines populations de bactéries est associé à une augmentation de l’obésité. Des choses comme les antibiotiques poussent notre système là-bas.

Modèles alimentaires

Il y a eu une tendance à adopter des régimes alimentaires riches en énergie et spécifiquement testés et conçus pour produire des expériences neurochimiques de plaisir. La disponibilité et la consommation d’aliments hautement transformés, de boissons sucrées et de restauration rapide ont considérablement augmenté. Ces aliments sont souvent riches en calories, en graisses, en sucres ajoutés et pauvres en nutriments essentiels.

Tailles des portions

La taille des portions de nourriture et de boissons a considérablement augmenté, tant au restaurant qu’à la maison. Des portions plus grandes peuvent entraîner une augmentation de l’apport calorique, contribuant ainsi à la prise de poids.

Mode de vie sédentaire

Les progrès technologiques ont conduit à des comportements plus sédentaires malgré un travail plus dur. De nombreuses personnes passent plus de temps devant des écrans que ce soit pour travailler, se divertir ou communiquer et moins de temps à pratiquer des activités physiques.

Urbanisation

L’urbanisation rapide a entraîné des changements dans les modes de transport et les environnements de travail. La dépendance accrue à l’égard des voitures et des emplois de bureau a réduit les possibilités d’activité physique.

Marketing et publicité

Les stratégies de marketing et de publicité de l'industrie alimentaire font souvent la promotion d'aliments malsains, en particulier auprès des enfants. Ces tactiques influencent les préférences et les choix alimentaires.

Accessibilité et commodité

Dans de nombreux endroits, les aliments malsains sont devenus plus accessibles et plus pratiques que les options plus saines. Les fast-foods et les distributeurs automatiques sont souvent plus répandus que les épiceries proposant des produits frais.

Les normes sociales

Les changements dans les normes sociales peuvent avoir un impact sur les habitudes alimentaires. Par exemple, des portions plus grandes sont parfois considérées comme offrant un meilleur rapport qualité-prix et la consommation de certains aliments malsains est normalisée.

Facteurs économiques

Le statut socio-économique peut influencer le risque d’obésité. Les aliments plus sains peuvent être plus chers et moins accessibles, poussant les personnes à faible revenu vers des options moins chères et riches en calories.

Environnement construit

L'urbanisme peut affecter l'activité physique. Le manque de parcs, de trottoirs et d’espaces récréatifs sûrs et accessibles peut avoir une incidence sur la quantité d’activité physique pratiquée par les gens.

Politique et réglementation

Les changements politiques liés à l’étiquetage des aliments, à la publicité, à la nutrition scolaire et à la planification urbaine peuvent jouer un rôle important dans l’évolution de l’environnement. Des changements politiques positifs peuvent contribuer à créer un environnement plus sain.

Les conditions médicales

Certaines conditions médicales et certains médicaments peuvent entraîner une prise de poids ou rendre la perte de poids plus difficile. Des affections telles que le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l'hypothyroïdie et certains médicaments destinés à traiter des problèmes de santé mentale peuvent affecter le métabolisme et contribuer à l'obésité.

L'essentiel

L’épidémie d’obésité n’est pas une question de paresse. Il s'agit d'un problème complexe influencé par une combinaison d'approvisionnement alimentaire, de facteurs environnementaux, de métabolisme, de conditions socio-économiques et d'aspects psychologiques. Blâmer la paresse passe complètement à côté des véritables causes, simplifie à l’extrême le problème et ne parvient pas à s’attaquer aux causes profondes de l’obésité.

Il est important d'aborder le sujet avec une compréhension globale de ces facteurs afin de développer des stratégies efficaces de prévention et de traitement.

Pensez-vous qu’il existe une cause profonde de l’obésité qui va plus loin que « être paresseux »? Quels facteurs contribuent à l’obésité? Ces facteurs ont-ils influencé votre santé et votre poids? Merci de donner votre avis ci-dessous!

Production 3age-seniors d’après un texte de l’auteur KENT SASSÉ

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • info: Sabin.leclercq@gmail.com
    • 1. info: Sabin.leclercq@gmail.com Le 17/05/2024
    Bonjour,

    Vous cherchez un prêt pour concrétiser un projet qui vous tient à cœur? Ne cherchez plus! Contactez LECLERCQ Sabine pour découvrir les offres de prêts adaptées aux particuliers. Echanger avec son équipe chaleureuse qui saura répondre à toutes vos questions et vous guider dans vos démarches. Profitez de cette occasion unique pour obtenir les fonds nécessaires pour réaliser vos rêves. Le remboursement est effectué avec un intérêt de 2%. Contactez-moi et repartez avec les clés pour atteindre vos objectifs financiers!

    Mon adresse électronique est Sabin.leclercq@gmail.com

    Noté bien : Le capital disponible est limité.

Ajouter un commentaire