3age-seniors

Sur les jeunes seniors de 60 à 100 ans, le troisième age et les personnes âgées

3age-seniors

6 CHANGEMENTS CLÉS DU STYLE DE VIE QUE VOUS POUVEZ FAIRE AUJOURD'HUI POUR RÉDUIRE LES RISQUES DE DÉMENCE

Senior eviter la demence

L'une des histoires les plus positives tirées d'études récentes sur de grandes populations est que le risque de développer une démence diminue. La démence touchera toujours environ un tiers des personnes âgées de 85 ans et plus, mais un changement de mode de vie peut prévenir jusqu'à un tiers des cas de démence.

En tant que gériatre, voici mes six principaux conseils pour réduire le risque de démence:

Ne pas fumer

En plus d'augmenter les risques de cancer, de maladie cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, les toxines des cigarettes endommagent les vaisseaux sanguins du cerveau, facteur de risque clé de la démence. Si vous avez du mal à cesser de fumer, votre médecin de famille pourra vous aider à faire ce changement extrêmement important dans la vie.

Suivre une façon de manger méditerranéenne

Le régime méditerranéen traditionnel consiste à manger beaucoup de légumes et de légumineuses, qui fournissent beaucoup de fibres et de micronutriments. La plupart des matières grasses de ce régime proviennent de l'huile d'olive, riche en antioxydants, et des oméga-3, des noix et du poisson, qui protègent la cognition.

Les autres aspects de ce régime sont que la viande d’animaux autres que le poisson n’est consommée qu’une ou deux fois par semaine et que les repas sont des événements sociaux appréciés avec un petit verre de vin rouge.

Exercice

Une étude publiée dans la revue Neurologique a révélé que les femmes qui faisaient de l'exercice à la quarantaine n'avaient qu'un tiers du risque de démence par rapport à celles qui étaient sédentaires.

Une combinaison d'exercices d'aérobic, tels que marcher suffisamment vite pour être à bout de souffle, et un entraînement en résistance, qui utilise la résistance pour développer la force musculaire, procurent de nombreux avantages cognitifs et physiques.

Si vous avez du mal à vous sentir motivé, l'exercice a également de nombreux effets immédiats pour améliorer votre humeur et votre bien-être.

Défi cognitif

Tout comme l'exercice peut aider à augmenter la force et la fonction musculaires, mettre votre cerveau au défi peut aider à améliorer la fonction cérébrale.

Bien que les données probantes concernant l’utilisation de programmes spécifiques d’entraînement cérébral sur ordinateur ne soient pas prometteuses, entreprendre des activités telles que l’apprentissage d’une nouvelle langue ou d’une nouvelle compétence peut aider à se protéger du déclin cognitif.

Engagement social

Selon certain articles, le risque de développer une démence est d'environ un tiers chez les personnes fortement engagées sur le plan social par rapport à celles dont le degré d'engagement social est faible.

Développer et entretenir des relations significatives avec la famille et les amis est également extrêmement important et gratifiant en soi.

Vivre avec un but

Un sens plus aigu du but peut également protéger la fonction cognitive, même dans le contexte de changements cérébraux associés à la démence.

Dans une étude publiée en 2012, les personnes ayant effectué des évaluations de la fonction cognitive et de la raison d’être alors qu’elles étaient en vie faisaient don de leur cerveau pour une autopsie après leur décès.

Ceux qui avaient un sens plus élevé de leurs objectifs conservaient une meilleure fonction cognitive, même si leur cerveau ressemblait à celui des victimes d'Alzheimer.

La démence est liée à la santé et au bien-être en général. Consulter votre médecin traitant pour vous assurer que votre tension artérielle, votre taux de sucre dans le sang et votre poids sont tous dans la plage optimale constitue également une mesure positive qui peut protéger votre cerveau.

Le principal facteur de risque de démence reste le vieillissement. Même si tous les cas de démence ne peuvent être évités, le fait de retarder l'âge d'apparition de cinq ans peut faire toute la différence entre le diagnostic à 85 ans et à 90 ans, ce qui signifie plus d'années sans déficience cognitive.

Faire des choix dans la vie pour valoriser le bien-être et la santé aujourd’hui, comme prendre un cours d’exercice avec un ami ou se préparer un repas nourrissant, est essentiel pour vivre la vie la plus agréable possible, tout en vous laissant la meilleure chance de garder votre esprit alerte les années à venir.

Quels changements de mode de vie faites-vous pour prévenir le développement de la démence? En avez-vous trouvé qui ont des effets sur votre vie aujourd'hui?S'il vous plaît partager dans les commentaires ci-dessous.

Traduction 3age-seniors d'un texte de l'auteur gériatre KATE GREGOVERIC

Si cet article vous a plu, merci de le partager avec vos amis sur les réseaux sociaux.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire