3age-seniors

Sur les jeunes seniors de 60 à 100 ans, le troisième age et les personnes âgées

3age-seniors

Emmanuel MACRON taxe les retraités.

Senior finance

Prévision retenue par la Commission des comptes de la Sécurité Sociale au vu de l’inflation passée.

Les retraités vont-ils bénéficier d’une hausse de leur pension à l’automne prochain ? On peut le penser compte tenu de la reprise de l’inflation (prévision du gouvernement de 0,8% pour 2017). 

Une hausse de 9% sur les retraites pour compenser l'inflation ?  Mais insuffisant pour compenser la hausse de la CSG.

Une nouvelle règle de calcul depuis l'an dernier.

Auparavant, les calculs étaient basés sur la prévision d’inflation pour l’année en cours. Comme le prévisionnel correspondait rarement à l'inflation réelle ceci nécessitait des ajustements.

C’est Pour remédier à ces soucis qu'il a été décidé de regarder non plus l’inflation future mais l’inflation passée. Désormais, les revalorisations opérées en octobre sont basées sur l’inflation moyenne des 12 mois écoulés. Plus précisément, c’est l’inflation de la période août N-1/juillet N qui est retenue.

Cette année, les calculs seront donc effectués au regard de l’évolution des prix (sur 12 mois glissants) entre août 2016 et juillet 2017.

Première estimation de hausse +0,9%

Pour une retraite de 1.500 euros, cela aboutirait à une augmentation de 13,50 euros, soit 162 euros en année pleine. Rappelons que les retraites n’ont plus été augmentées depuis avril 2013.

Insuffisant pour compenser la hausse de CSG

Il est important de rappeler que cette revalorisation sera loin de compenser la perte de pouvoir d’achat subie par les retraités concernés par la hausse de la CSG. En 2018, le gouvernement prévoit de faire passer le taux plein de 6,6% à 8,3% sur les pensions.

le président élu veut augmenter la CSG de 1,7 point, les retraités risquent donc de voir leur facture de CSG enfler.

Une pension de 2.000 euros gagnera certes 18 euros en cas de revalorisation de 0,9%. Mais dans le même temps, la hausse de CSG coûtera 35,50 euros de plus (revalorisation comprise)

Le programme assure que cette hausse ne touchera pas les retraités modestes, ceux exonérés de CSG ou soumis à la CSG à taux réduit, c’est-à-dire 40% environ des retraités.


 

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire