3age-seniors

Sur les jeunes seniors de 60 à 100 ans, le troisième age et les personnes âgées

3age-seniors

Comment protéger les finances des seniors atteintes de la maladie Alzheimer

Comment proteger les finances des seniors atteintes de la maladie alzheimer

Protégez le crédit et l'identité de votre proche grâce à ces conseils

Les problèmes de crédit et d’identité peuvent être difficiles à protéger dans les circonstances les plus favorables, mais pour une personne diagnostiquée comme étant atteinte de la maladie d’Alzheimer, une forme de démence qui affecte la pensée, la mémoire et le comportement. il peut sembler impossible de prévenir le vol d’identité et de conserver un bon crédit.

Selon l'association Alzheimer, une France durement touchée par la maladie

  • 900 000 personnes sont malades.

  • 3 millions de personnes sont directement touchées par la maladie si l’on prend en compte les proches aidants.

  • 1 nouveau cas est diagnostiqué toutes les 3 minutes soit près de 616 nouveaux cas par jour !

  • 4e cause de mortalité en France

Le nombre de victimes d'Alzheimer devrait tripler d'ici 2050, ce qui signifie que près de 2 700 000 millions de Français pourraient vivre avec la maladie.

Pour de nombreuses personnes, des problèmes de gestion de l'argent, tels que factures impayées ou non réglées, achats inattendus ou inhabituels et de nombreux retraits en espèces à un guichet automatique, sont des symptômes financiers courants de la maladie Alzheimer ou de la démence. Ces types d'infractions mineures pourraient avoir un impact négatif sur le crédit d'un patient atteint de la maladie Alzheimer ou en faire une cible facile en cas de vol d'identité.

La maladie Alzheimer et la démence ont des conséquences physiques et émotionnelles sur chaque famille touchée. Heureusement, il existe plusieurs moyens d'atténuer ou d'éliminer les risques financiers associés à la maladie Alzheimer et à la démence.

Mettre en place un testament de vie

Vous pouvez prendre des mesures juridiques pour empêcher les proches atteints de la maladie Alzheimer de commettre des erreurs financières catastrophiques. Peu de temps après le diagnostic, contactez un avocat, il est conseillé d’agir dans les meilleurs délais:

  • Nommer une procuration durable pour les finances. 

Une personne a le pouvoir de prendre des décisions financières au nom d'une autre personne avec un mandataire. Cependant, une procuration est créée avant l'incapacité d'une personne et n'implique pas le recours aux tribunaux. Souvent, les personnes donnent à leur agent (la personne agissant en leur nom) une autorité légale sur les finances, mais peuvent finalement accorder à leur agent autant de pouvoirs qu’elles le souhaitent. Par exemple, le pouvoir de l'agent peut être limité à la déclaration des taxes et c'est tout. La décision d’adopter une procuration peut dépendre de l’état d’avancement de la maladie Alzheimer ou de la démence de la personne.

  • Établissez une confiance révocable. 

Avec une confiance révocable, un membre de la famille ou une autre personne de confiance est chargé des actifs de la personne atteinte de la maladie Alzheimer. Puisque le syndic gérerait l'argent, la personne atteinte de la maladie Alzheimer devrait s'entretenir avec lui avant de faire des dépenses importantes.

  • Mettre en place une conservation. 

Si la maladie d'Alzheimer est devenue si avancée que la personne est incapable de prendre des décisions éclairées, un autre recours juridique consiste à convaincre un juge que la personne est incapable de gérer ses propres affaires. Si un juge y consentait, un tuteur sera nommé pour prendre des décisions en son nom et prendre en charge son carnet de chèques et ses cartes de crédit. Un tuteur aurait alors l'autorité légale pour prendre des mesures financières, telles que l'annulation de son compte de carte de crédit. Parce que votre proche perd tout contrôle de ses finances, cette option est généralement un dernier recours.

Attention aux stratagèmes de fraude

Même si vous prenez des précautions légales au nom d'un patient atteint de la maladie Alzheimer, la fraude représente également un risque majeur pour les victimes de la maladie. Malheureusement, les tactiques de fraude en 2018 sont plus sophistiquées que jamais et les patients atteints de la maladie Alzheimer sont souvent des cibles faciles.

Les voleurs peuvent colporter des articles aussi anodins que des abonnements à des magazines ou des billets de loterie, et il est possible que même ces «plus petites» arnaques fassent des ravages sur le crédit et les finances d'un patient atteint de la maladie Alzheimer.

Selon la police il existe quelques types de fraude spécifiques dans lesquels les patients Alzheimer et les personnes âgées sont les plus susceptibles:

  • Vol d'identité dans une succession: Cela se produit lorsqu'un voleur vole les biens d'un patient atteint de la maladie Alzheimer. la jurisprudence a considéré qu’un individu atteint de la maladie Alzheimer était susceptible d’effectuer valablement des actes juridiques tels que la vente d’un bien immobilier ou la rédaction d’un testament. le testament est un acte unilatéral par lequel le testateur dispose de ses biens et droits pour le temps où il n’existera plus et qu’il peut révoquer à tout moment et ce, même placé sous tutelle. La nullité du testament « ne peut être poursuivie, du vivant du testateur, que par ce dernier ».

  • La maladie Alzheimer et assurance-vie : Attention aux abus ! L’exemple illustrant ce type de situation est simple : une personne qui arrive à convaincre une autre personne atteinte d’Alzheimer d’ouvrir une assurance-vie à son nom ou encore de changer le bénéficiaire d’une assurance-vie déjà existante en sa faveur. Cette personne peut être une personne proche (membre de la famille, amis) ou une personne ayant moins de connexion (voisins, commerçant). La personne malade qui n’est pas en complète possession de ses facultés peut parfois juger à un moment précis qu’un tel changement de bénéficiaire est une bonne chose. Une des solutions possible pourrait être la mise en place sous tutelle de la personne malade. Le tuteur bénéficiera d’une procuration sur le patrimoine  de la personne souffrant d’Alzheimer, et donc notamment sur l’assurance-vie. Le devoir qui incombe au tuteur de rendre un rapport annuel au juge des tutelles peut jouer à titre préventif contre les risques d’abus .

  • Escroqueries téléphoniques: Lorsque les télévendeurs contactent par téléphone les patients d'Alzheimer, cela peut être catastrophique pour tout patient déjà confus. Les télévendeurs cherchent souvent les informations d'identification personnelle et financières d'une victime, telles que les numéros de carte de crédit.

  • Fraude par virement électronique: Cela se produit lorsqu'un criminel obtient les informations personnelles d'une victime et / ou des informations bancaires en ligne pour transférer de l'argent par voie électronique à partir de ses comptes financiers. Ces types de crimes peuvent souvent passer inaperçus pendant 30 jours ou plus, ou jusqu'à ce que la victime voie un relevé bancaire.

Comment protéger les seniors

Plusieurs mesures peuvent être prises pour protéger un senior de la sollicitation, et la prévention pourrait être l'outil le plus efficace de votre arsenal.

Inscrivez votre senior sur la Liste rouge

Votre senior peut inscrire gratuitement son numéro de téléphone sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », interdisant aux professionnels de le contacter pour de la prospection commerciale. Vous pouvez l'aider à effectuer cette démarche sur Internet.

Cette liste ne protège pas votre proche Alzheimer des véritables escrocs, mais uniquement des démarcheurs honnêtes.

Il peut également demander à son opérateur téléphonique de ne pas inscrire son numéro de téléphone dans l’annuaire. Il sera ainsi sur la fameuse liste rouge.

Comment accumuler du crédit

Si l'impensable se produit et qu'un patient atteint de la maladie d'Alzheimer détruit involontairement son crédit en omettant des paiements ou en tirant parti accidentellement de multiples offres de carte de crédit (et en maximisant toutes les cartes de crédit dans le processus), vous pouvez prendre certaines mesures pour rétablir un bon pointage de crédit. .

  • Établissez des limites pour les transactions en donnant à votre senior une carte de débit prépayée, ce qui lui permet de ne faire des achats que par incréments plus modestes. Vous pourrez également définir des limites de dépenses pour une carte de débit prépayée et interdire les gros achats.

  • Surveillez l'activité bancaire via la banque du patient atteint d'Alzheimer, en vérifiant fréquemment les transactions hors du commun en ligne. Si vous avez un compte joint ou si vous avez une procuration financière, certaines banques exigeront deux signatures si la personne atteinte de la maladie d'Alzheimer effectue un retrait supérieur à un certain montant.

  • Utilisez des systèmes automatisés de paiement de factures via votre banque pour des services tels que les services publics, le téléphone, Internet, l’hypothèque, etc. De cette façon, les membres de votre famille ne paieront pas accidentellement la même facture deux fois.

  • Utilisez l'option utilisateur autorisé sur une carte de crédit. En autorisant votre senior à devenir un utilisateur autorisé sur une carte de crédit avec vous, vous pourrez plafonner votre limite de carte de crédit et imposer davantage de restrictions à la carte de crédit que vous partagerez. En outre, les membres de votre famille ne seraient pas responsables du paiement de la carte de crédit, cette responsabilité vous incomberait.

Liste de contrôle des documents

Le répertorie de tous les documents importants que vous devez rassembler pour votre senior et souligne également les questions clés à poser concernant ses situations financière, juridique et son style de vie.

 Finances

Faire une liste de tous les comptes et où ils se tiennent.
Obtenir les informations de contact de leurs conseillers.
Consolider et simplifier les comptes dans la mesure du possible.
Assurez-vous que les comptes sont intitulés correctement.
Proposez d'assister à une réunion avec leur conseiller financier pour examiner la situation financière.
Passez en revue les prestations de sécurité sociale.
Assurez-vous que toutes les désignations de bénéficiaires sont à jour.
Simplifiez le paiement de vos factures.

Assurance

Faites une liste de toutes les polices d’assurance et de leur emplacement.
Obtenir les coordonnées de leurs conseillers en assurance.

Offre d'assister à une réunion avec leur conseiller en assurance.
Passez en revue les assurances responsabilité civile habitation et automobile.
Revoir la couverture d'assurance maladie

Documents légaux

Ont-ils un plan testamentaire ou successoral?
Si oui, est-il à jour et précis?
Ont-ils une procuration durable et à jour pour les finances?
Ont-ils une procuration durable et à jour pour les soins de santé?
Leur procuration relative aux soins de santé contient-elle une directive relative aux soins de santé?

Modes de vie

La situation actuelle du logement est-elle adaptée?
Des modifications, mises à jour ou modifications doivent-elles être apportées à la maison?
Ont-ils élaboré des plans d'urgence en cas de maladie, d'invalidité ou de décès du conjoint?
Y a-t-il de l'argent disponible pour payer ces imprévus?

Santé

Faites une liste de leurs médecins ainsi que des médicaments qu'ils prennent.
Aidez à coordonner les prestations entre les prestataires de soins et les compagnies d'assurance

La conclusion

Un plan juridique bien pensé (ainsi qu'une organisation minutieuse en général) constitue le meilleur moyen de lutter contre le vol et les problèmes de crédit liés à votre patient atteint de la maladie d'Alzheimer ou de démence.

La plupart des guides juridiques ou financiers ne reconnaissent généralement pas que ces décisions peuvent être déchirantes. En plus du soutien juridique, c'est une bonne idée de recueillir un soutien émotionnel pour vous et pour tous les membres de votre famille.

Les familles peuvent consulter le site de l'Association Alzheimer pour obtenir de l'aide et des informations sur les procédures et documents concernant les patients atteints de la maladie d'Alzheimer et de démence.

3age-seniors

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire