3age-seniors

Sur les jeunes seniors de 60 à 100 ans, le troisième age et les personnes âgées

3age-seniors

4 secrets de centenaires pour la planification financière

Investir bourse

Résultat d'une enquête réalisée auprès des centenaires, un centenaire sur quatre déclare ne pas être prêt financièrement à vivre aussi longtemps qu'il l'a fait, une enquête nationale menée par Holiday Retirement auprès de jeunes de 100 ans. Soulignant les croyances financières personnelles et les regrets de la génération des adultes qui ont connu plus de hauts et de bas économiques, l'enquête offre aux centenaires des perspectives uniques sur ce qu'il faut pour planifier une retraite financièrement réussie au XXIe siècle.

Les centenaires, plus que toute autre génération, comprennent la valeur d'économiser de l'argent, même si 25% d'entre eux disent qu'ils n'ont pas économisé suffisamment. En tant qu'adolescents ou jeunes adultes, ils ont enduré la Guerre, un moment où le sacrifice économique ne faisait pas simplement partie d'un plan financier; c'était une nécessité. À l'âge adulte, ils ont élevé de plus grandes familles et comptaient sur des budgets pour joindre les deux bouts. Et en tant qu'adultes plus âgés, ils prévoyaient une retraite qui aurait besoin d'une durée de vie plus longue que celle de leurs parents (la durée de vie moyenne est de 25 ans plus longue aujourd'hui qu'en 1914).

Bien que chaque Français ne vivra certainement pas à 100 ans, épargner pour une vie d'un siècle a ses avantages. C'est grâce à cet objectif que les centenaires d'aujourd'hui offrent leurs conseils sur ce que les aînés de demain peuvent faire pour planifier une retraite satisfaisante et financièrement stable.

Voici leurs quatre principaux secrets pour bâtir un avenir économiquement prospère:

1. Épargner Le plus tôt possible

Près d'un centenaire sur quatre déclare que son plus grand regret financier est qu'il aurait dû commencer à épargner plus tôt. Ce conseil est particulièrement pertinent compte tenu d'un récent sondage, qui montre qu'environ 36% des travailleurs ont moins de 1 000 € d'épargne et d'investissements pouvant servir à la retraite et 60% les travailleurs ont moins de 25 000 €.

2. Trouvez un conseiller financier de confiance

Que vous prévoyiez de vivre jusqu'à 85 ou 105 ans, savoir comment, quand et où investir peut faire une différence significative dans votre confort financier après la retraite. Près de 1 centenaire sur 10 dit qu'il aurait dû travailler avec un conseiller financier lorsqu'il a planifié sa retraite.

3. Apprendre à faire des sacrifices

Même si une habitude à l'apéro peut ouvrir l'appétit à court terme, mettre ce supplément de 4 € par jour dans un compte de retraite peut être un meilleur plan à long terme. Les centenaires sondés connaissent le sacrifice mieux que la plupart, ayant vécu à la fois la Guerre et une certaine récession. Cependant, même avec la sagesse acquise par ces temps économiquement dévastateurs, près de 1 centenaire sur 10 dit qu'il aurait mieux valu apprendre à se sacrifier et à s'en passer.

4. S'en tenir à un budget

Les centenaires disent une chose que les adultes d'aujourd'hui regretteront probablement lorsqu'ils vieilliront, c'est de dépenser trop d'argent (15%), suivie de ne pas épargner assez d'argent (13%). Il est important de créer un budget qui soit suivi de près et qui inclue un article pour l'épargne-retraite, même si vous êtes tenté de dépenser cet argent ailleurs.

Bien que l'épargne pour la retraite puisse signifier une réduction de certaines extravagances de la vie, les centenaires interrogés rappellent aux adultes d'aujourd'hui que ce n'étaient pas les biens matériels qui leur apportaient le plus de bonheur. C'était passer du temps avec sa famille et ses amis.

Pour arriver à 100 ans de sagesse, il faut beaucoup d'amour, de santé, de rire afin d'atteindre le bonheur et la longévité.

Traduction d'un texte de l'auteur AMISON GOSSELIN

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire