3age-seniors

Sur les jeunes seniors de 60 à 100 ans, le troisième age et les personnes âgées

3age-seniors

POURQUOI VOUS OCCUPEZ-VOUS DE VOS PETITS-ENFANTS ? PARCE QUE VOUS DEVEZ OU PARCE QUE VOUS VOULEZ?

Combien de temps passez-vous à vous occuper de vos petits-enfants? Si vous n'habitez pas à proximité, il est probable que c'est à chaque visite. Mais si vous vivez à une courte distance, vous avez peut-être une routine régulière.

D'après mon étude sur les grands-parents, j'ai constaté que beaucoup ont une routine avec leurs enfants. Cela facilite la planification pour tout le monde.

Le rôle traditionnel des grands-parents

Traditionnellement, au cours des siècles passés, les grand-parents ont joué un rôle actif dans la vie de leurs petits-enfants. La vie de l'époque n'était pas la même bien sûr.

Après la naissance les parents sont retournés travailler dans les champs. Ensuite, les grands-parents d'un du couple ont pris le relais et ont absorbé le nouveau bébé dans leurs propres activités quotidiennes.

Ce pouvait être le premier enfant ou le cinquième. Si les grand-parents étaient en forme et en bonne santé et peut-être même si ils ne l'étaient pas c'était leur rôle dans la vie.

Grand-parents modernes

C'est plus compliqué pour la plupart d'entre nous à notre époque.

Pour commencer, c’est plus souvent au bureau que la mère retourne. En fonction du pays ou de l'entreprise, il peut exister une forme de congé de maternité pour lui permettre de reprendre son souffle.

Mais c'est aussi différent pour les grand-parents. Certains ont eux-mêmes une carrière bien remplie et ont peu de temps pour intégrer les nouveaux bébés dans leur vie. Comme les jeunes ont de plus en plus tendance à retarder les naissances, les grand-parents peuvent être très âgées et moins capables d'accueillir régulièrement un jeune enfant.

Pourtant, beaucoup de grands-parents ont accepté de s'occuper de leurs petits-enfants au quotidien, au moins jusqu'à ce qu'ils entrent en maternelle. Certains continuent leur responsabilités pour la crèche et ensuite l'école.

Quelques-uns le font quotidiennement, mais plus souvent, ils acceptent de jouer ce rôle un ou deux jours par semaine.

Est-ce vous? Pourquoi avez-vous accepté un tel arrangement?

Pourquoi nous nous occupons de petits-enfants

Certains d'entre nous auront senti que nous n'avions pas le choix. Nos enfants étaient à une étape clé de leurs carrière et n'avaient pas les moyens de payer les frais de garde. Nous devions les aider, au moins temporairement, quel que soit le fiasco qu'ils mettaient dans nos projets quotidiens.

D'autres ont été ravis de la perspective. Quel plaisir d'avoir à nouveau un bébé ou un enfant autour de la maison! Comme il est enrichissant de s’impliquer si profondément dans une jeune vie. Ils sautent sur l'occasion.

Grands parents et petit enfant

La question clé est la suivante: avez-vous entrepris ce travail parce que vous sentiez que vous deviez le faire ou que vous le souhaitiez? Les services de garde qui en résultent sont peut-être les mêmes, mais les sentiments des grands-parents à ce sujet comptent. Surtout si ils ne se sentent pas très bien et doivent se lever du lit pour commencer leur journée.

Notre propre expérience

En fait, de par notre propre expérience, nous pensons que c'est plus compliqué que cette simple question.

Lorsque notre premier petit-fils est né, nous avons expliqué à notre fille que nous ne voulions pas être accablé par la garde d'enfants. Elle vivait à une heure de route, le voyage était donc un problème, surtout la nuit. Nous ne voulions pas non plus avoir le sentiment que cela perturbe notre emploi du temps. Nous avions autre chose à faire.

Notre fille était adorable à ce sujet et de temps en temps, gentiment si nous pouvions être disposée à aider pendant une heure ou deux. Ce que nous avons effectivement fait. Tout c'est passé à merveille.

Mais trois ans plus tard, lorsque le bébé de notre fils est né et que nous nous sommes trouvé dans le même cas. Un cancer du sein a été diagnostiqué chez notre belle-fille, le bébé avait l'âge de huit mois. Elle avait besoin de chirurgie et de chimiothérapie. Soudainement, toute l'aide était rapidement nécessaire.

Nous n'avons pas pris la garde à temps plein, mais une bonne part. Nous avons acheté tous les articles de bébé nécessaires pour notre maison, lit bébé, chaise haute, etc. Afin qu'il puisse rester avec nous à tout moment et dans un court délai.

Les autres grand-parents sont restés à proximité pendant six mois pour aider et nous avons également payé quelqu'un d'autre. D'une manière ou d'une autre, nous avons réussi à rassembler suffisamment d'aide pour que notre belle-fille passe à travers. Pour le compte rendu, neuf ans plus tard, elle va bien.

Mais quelque chose d'important nous est arrivé à la suite de cette expérience. Nous avons découvert, à notre grande surprise, que nous aimions l'implication étroite que nous avions eu avec ce petit-fils. Nous avons même regretté de ne pas l'avoir eu avec le premier.

Ce qui était "ne veut pas" était devenu "obligé" et "devait" est devenu "envie de".

Les choses changent. La vie est pleine de surprises.

À quelle fréquence soignez-vous vos petits-enfants? Est-ce parce que vous devez ou parce que vous voulez? Vos sentiments ont-ils changé au fil du temps? S'il vous plaît partagez vos expériences dans la boîte de commentaire ci-dessous.

Traduction 3age-seniors d'un texte de l'auteur ANN RICHARDSON

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire